familyZPD ou zone proximale de développement ! Un bien vilain mot pour évoquer la zone de motivation dans les processus d’apprentissage.

Ce concept a été développé par Vigotsky s’explique ainsi. Il s’agit de la zone entre laquelle un apprenant maitrise un sujet en toute autonomie jusqu’à la complexification du sujet mais avec l’aide de quelqu’un qui n’est pas forcément un enseignant-formateur. Tenter de motiver un apprenant en dehors de cette zone est source d’échec et de démotivation : si on propose un sujet trop facile, l’apprenant s’ennuie et peut même se sentir déconsidéré, pas reconnu à sa valeur. De l’autre côté l’apprenant se démotive car la marche à gravir s’avère trop haute trop importante.

Ainsi le formateur doit se situer dans cette zone pour activer la motivation de l’apprentissage du sujet. Cette zone est alors repérée grâce aux évaluations formatives.

Le numéro de janvier 2011 du magazine “Cerveau et Psycho” propose que la ZPD pourrait en réalité être activée par une zone du cerveau nommée le noyau caudé. Ainsi la motivation dans l’acte d’apprendre aurait bel et bien une base neuronale. Rien ne sert alors de s’évertuer à faire apprendre quelque chose à quelqu’un si il s’avère que la difficulté est trop grande : le cerveau de l’apprenant n’activera pas les mécanismes physiques de l’apprentissage.