Girl-with-Phone

Tout enseignant le sait, les téléphones portables, qui sonnent, vibrent, distraient l’attention des apprenants sont un vrai problème pour le milieu éducatif.

De nombreux professeurs diront que le téléphone n’a pas de raison pédagogique, qu’il n’est pas un outil pertinent dans un cadre éducatif. Cela est tout à fait exact si l’objet ne sert qu’à envoyer des SMS, à jouer et parfois à filmer les camarades ou même le professeur. Sur ce point il est important de rester vigilant afin de ne pas retrouver son cours sur You Tube !! C’est pourquoi, il faut continuer à être strict quant à l’utilisation non pertinente de l’objet en cours.

Et pourtant, les avancées technologiques des téléphones leur permettent d’avoir désormais un réel intérêt pédagogique à condition de ne pas confondre la fin et les moyens. Les téléphones portables de dernière génération dits “SmartPhone” sont personnalisables et permettent l’installation d’applications supplémentaires téléchargeables depuis le téléphone lui-même. Les écrans tactiles de grande taille autorise un travail directement sur le portable. Bien évidemment l’objet en soi n’a pas d’utilité pédagogique, ce sont les applications installées et la connectivité à Internet sur des logiciels et des sites fonctionnant sur le principe du Web 2.0 qui vont être intéressants.

Deux systèmes principaux sont aujourd’hui en concurrence : l’iphone d’Apple et le système “Android” de Google. Chacun des 2 fournisseurs dispose de sa plateforme de téléchargement d’applications gratuites ou payantes. Actuellement c’est Apple qui dispose du plus grand nombre mais l’Android Market connait une croissance exponentielle. D’autres constructeurs proposent leur propre plateforme et les applications associées. L’intérêt de ses applications (qui sont elles dépendantes du système smartphone considéré) réside dans le fait qu’elles permettent de recevoir, envoyer, échanger, partager des informations et des contenus qui sont eux indépendants des plateformes logicielles considérées. Par exemple, l’application “Twitter” existe pareillement pour iphone, Android ou Samsung ! Il suffit de posséder un compte et le tour et jouer.

Ainsi différents types d’usages pourront être remarqués pour les apprenants d’une part :

– utilisation par l’apprenant d’outils de référence : dictionnaires, références de grammaire ou d’orthographe,

– la consultation des journaux (quotidiens, hebdomadaires)

– lecture d’ebooks – il est désormais possible de lire des livres au format pdf ou mieux epub sur le terminal

– utilisation de calculatrices évoluées (qui ne remplacent bien sûr pas vraiment de vraies calculatrices)

– la recherche d’informations sur Internet lors d’un TPE ou en bibliothèque

– accès à des plateformes de formation de type Moodle depuis le téléphone

– travail collaboratif avec d’autres apprenants via des applications de type Google Apps ou Google Docs

– recevoir des flux d’informations par lecteur RSS

– écouter des podcast ou vidcast n’importe où

– recevoir les informations communiquées par l’enseignant via ses blogs ou comptes tweeter

– exploiter un blog lors de voyages scolaires linguistiques, culturels ou sportifs

– maintenir son réseau social – professionnel (Viadeo, LinkedIn) – à jour et actif

– rester actif sur ses recherches d’emploi et recevoir ses mails professionnels et y répondre lors de la phase d’insertion professionnelle

– …

Et pour les enseignants d’autre part (voir les articles dédiés sur l’utilisation pédagogique de ces outils 2.0) :

– mettre à jour, poster des articles sur son blog

– communiquer des informations flash sur son compte tweeter

– rester en contact avec son établissement via son compte facebook

– Définir un plan de progression individualisé déposé sur plateforme Moodle

– mettre en commun des documents via des applications de type Google Apps

– Créer et diffuser podcast et vidcast

– pour un établissement scolaire maintenir à jour et diffuser de l’information sur l’établissement par l’intermédiaire de calendriers partagés sous Google par exemple, de blogs ou autres.

– …

On notera les possibilités multiples en termes de communication à distance de ces téléphones à écran large et de bonne définition. Par exemple pour l’organisation de classes virtuelles ou de visioconférences (pour l’enseignement distant des langues…).

La création et l’accès à de nouvelles applications allant extrêmement vite, on peut imaginer les possibilités exceptionnelles pour partager des informations, travailler en collectif, envoyer et recevoir des documents, accéder à des tableaux blancs distants et collaboratifs…

Enfin, les Ipad et autres tablettes numériques (Archos, Tablet PC…) démultiplient encore les possibilités grâce à des écrans de plus grande taille et pourtant fonctionnant sur les mêmes applications que leurs ainés smartphone.

Bref une autre utilisation des SmartPhone est possible !!