Définir ses valeurs personnelles par la typologie de Schwartz

Mais qu’est ce que c’est qu’une valeur ?

Les valeurs sont les convictions que nous considérons comme particulièrement importantes pour nous, celles qui constituent nos repères essentiels, qui nous servent pour effectuer nos choix les plus cruciaux et qui orientent donc pour une large part nos actions et notre comportement.

La notion de “vérité” est à considérer ici comme quelque chose de limitatif, de personnel et non d’universel : chacun a sa propre vérité et ses propres convictions.

En ce sens, nous pouvons définir notre vérité individuelle comme un ensemble de croyances confirmées par l’expérience vécue.

Nos valeurs sont pour une part un héritage, un acquis provenant de notre éducation, de notre milieu socio-culturel, de notre religion, en somme de toutes les personnes ou groupes sociaux ayant eu une influence sur nous.

Une autre catégorie de valeurs – les valeurs fondamentales – mérite une attention particulière :
Ce sont celles dont nous réalisons au fil des ans le caractère fondamentale, inné peut-être, en tout cas très profondément ancré au fond de notre être.

Elles ne semblent pas provenir directement d’un acquis éducatif. Elles se révèlent plutôt de façon naturelle et spontanée.

Ces valeurs fondamentales correspondent à autant de besoins essentiels : il est indispensable pour notre équilibre et notre épanouissement qu’elles puissent être satisfaites.

Nous pouvons les reconnaître au bien-être profond et intense qu’elles procurent en nous lorsqu’elles sont respectées.

Certaines valeurs ont un lien étroit avec notre identité profonde, elles en sont l’émanation et la manifestation.

Nos valeurs sont les éléments les plus stables de notre personnalité : C’est le moteur qui nous fait agir et nous donne de l’énergie pour entreprendre. c’est le socle de la confiance en soi.

La définition de Shalom SCHWARTZ :

Pour lui, les valeurs répondent à la définition suivante :

Ce sont des concepts ou des croyances qui se rapportent à des fins ou des comportements désirables. Elles transcendent des situations spécifiques et sont l’expression de motivations destinées à atteindre des objectifs particuliers comme la sécurité, l’accomplissement, l’autonomie…
Elles guident les choix et permettent l’évaluation de comportements envers des personnes et des évènements.
Elles sont ordonnées selon leur importance relative en tant que principes qui guident la vie.
Elles traduisent trois nécessités universelles :
– satisfaire les besoins biologiques des individus
– permettre l’interaction sociale
– assurer le bon fonctionnement et la survie du groupe

L’auteur postule qu’elles forment un ensemble et correspondent à 10 grands types de motivation (autonomie, stimulation, hédonisme, etc…). Il définit donc 10 types de valeurs.

1- Le Pouvoir; les valeurs qui composent ce type sont l’autorité (le droit de diriger ou de commander), la richesse (biens matériels, argent), le pouvoir social (avoir du pouvoir sur autrui, dominance), la préservation de son image publique (soucieux de ne pas perdre la face) et la reconnaissance sociale (respect, approbation émanant des autres).

2- L’Accomplissement est caractérisé par la réussite personnelle, liée à une compétence en accord avec les normes sociales. Les valeurs qui composent ce type sont : l’ambition (travaillant dur, volontaire), l’orientation vers le succès (objectif : réussir), la compétence (capable et efficace), l’influence (exercer un impact sur les gens et les événements) et le respect de soi (croyance en sa propre valeur).

3- L’Hédonisme, c’est le besoin de plaisir et sa satisfaction. Les valeurs qui composent ce type sont le plaisir (satisfaction des désirs , l’amour de la vie (aimant la nourriture, le sexe, les loisirs), se faire plaisir (faire des choses agréables).

4- La Stimulation correspond au besoin de variété qui permet de maintenir un niveau optimum d’activité. Les valeurs qui composent ce type sont une vie excitante (expériences stimulantes), une vie variée (remplie de défis, de nouveautés, de changements) et l’audace (cherchant l’aventure, le risque).

5- La Centration sur soi pour laquelle le terme Autonomie est préféré dans l’étude de 1998 représente l’indépendance de pensée et d’action : choisir, créer, explorer. Les valeurs qui composent ce type sont la créativité (originalité, imagination), la liberté (liberté de pensée et d’action), choisissant ses propres buts (sélectionnant ses propres objectifs), la curiosité (intéressé en toute chose, explorateur) l’indépendance (ne compter que sur soi, autosuffisant) et le droit à une vie privée (non exposée aux regards indiscrets).

6- L’Universalisme est la compréhension, la tolérance et la protection du bien-être de tout le monde et de la nature. Les valeurs composant ce type sont l’égalité (chances égales pour tous), un monde en paix (libéré des guerres et des conflits), l’unité avec la nature (adéquation à la nature), la sagesse (compréhension adulte de la vie), un monde de beauté (beauté de la nature et des arts) la justice sociale (corriger les injustices, secourir les faibles), large d’esprit (tolérant les croyances et les idées différentes) et la protection de l’environnement (préserver la nature).

7- La Bienveillance est la préservation et l’amélioration du bien-être des personnes avec lesquelles on est en contact personnel. Les valeurs composant ce type sont secourable ( travaillant en vue du bien-être d’autrui ), la loyauté ( fidèle à ses amis, au groupe des proches ), l’indulgence ( désireux de pardonner aux autres ), l’honnêteté ( authentique, sincère ), la responsabilité ( sur qui l’on peut compter), l’amitié vraie (des amis proches et sur qui l’on peut compter) et l’amour adulte (intimité profonde, émotionnelle et spirituelle).

8- La Tradition correspond au respect, à l’engagement et à l’acceptation des coutumes et des idées préconisées par la culture traditionnelle ou la religion. Les valeurs qui constituent ce type sont : le respect de la tradition (préserver les coutumes consacrées par le temps), l’humilité (modeste, effacé), religieux (attaché aux croyances et à la foi religieuse), acceptant sa part dans la vie (se soumettre aux circonstances de la vie) et la modération (évitant les extrêmes dans les sentiments et les actions).

9- Le Conformisme modère les actions, les tendances et les envies qui contrarient, blessent les autres ou transgressent les normes sociales. L’accent est mis ici sur le contrôle de soi dans les interactions de la vie quotidienne avec des proches. Les valeurs qui composent ce type sont : l’obéissance (remplissant ses obligations, ayant le sens du devoir), la politesse (courtoisie, bonnes manières), l’autodiscipline (résistance aux tentations), honorant ses parents et les anciens (montrant du respect).

10- La Sécurité est caractérisée par l’harmonie et la stabilité de la société, des relations et de soi. Le modèle postule l’existence de valeurs de sécurité individuelle et de groupe. Certaines valeurs de ce type servent essentiellement des intérêts individuels (comme le fait d’être en bonne santé) et d’autres des intérêts collectifs (comme la sécurité nationale), d’autres enfin se trouvent sur un prolongement entre l’individuel et le collectif. Les valeurs composant ce type sont : l’ordre social (stabilité de la société), la sécurité familiale (sécurité pour ceux que l’on aime), la sécurité nationale (protection de mon pays contre ses ennemis), la réciprocité des services rendus (éviter d’être débiteur des autres), la propreté (net, soigné) le sentiment de ne pas être isolé (sentiment que les autres se soucient de moi) et être en bonne santé (ne pas être malade physiquement ou mentalement).

Leave A Reply

Your email address will not be published.